// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







TIC - Réseaux - Téléphonie

Civic tech - Une exploration critique des tensions et des usages de demain

Rédigé par ID CiTé le 19/12/2019



Civic tech - Une exploration critique des tensions et des usages de demain
C’est progressivement devenu un poncif que de parler de l’influence de plus en plus forte des technologies d’information et de communication numériques (TICN) sur le développement de notre société. La "révolution numérique" que connaissent nos moyens de produire de l’information et de communiquer entre pairs influence fortement le fonctionnement de nos sociétés. La démocratie, considérée dans sa capacité à organiser et réguler le vivre-ensemble, est évidemment concernée au premier chef. De fait, le numérique est un incroyable levier pour différents projets de transformation démocratique, parmi lesquels les civic tech, qui cherchent à transformer notre culture du débat public et le fonctionnement de la démocratie institutionnelle en donnant une place plus importante aux citoyens.

Le présupposé partagé par ces initiatives est que les technologies numériques vont améliorer la transparence des institutions, rendre possibles de nouvelles collaborations entre citoyens et institutions (signalement de corruption, visualisation de budgets…), faciliter la mobilisation de l’opinion publique sur des thématiques (à l’image des pétitions en ligne), permettre de développer des outils pour améliorer la qualité du débat public (plus délibératif et moins cloisonné) et encourager la participation citoyenne afin d’améliorer la représentativité des consultations. Populaire aux États-Unis à partir de 2013, la civic tech se structure autour de deux approches : d’une part ceux qui tentent d’accompagner la formation d’un point de vue citoyen dans le débat public, et ceux qui mettent leurs technologies à disposition des institutions et des citoyens pour contribuer à renouveler la relation entre gouvernants et gouvernés, dans le prolongement des démarches de démocratie participative.

Passé l’emballement des débuts, frôlant le techno-solutionnisme (le numérique va sauver la démocratie), les alertes critiques se multiplient ; et si - en lieu et place de l’ouverture - Internet favorisait les tyrannies menées par des leaders populistes ? Et si l’expression en ligne, notamment sur les réseaux sociaux numériques, encourageait principalement l’expression des colères et la radicalisation des opinions ? L’élection de Trump aux USA, de Bolsonaro au Brésil, le scandale Cambridge Analytica sur le détournement massif de données des utilisateurs de Facebook ou encore l’influence présumée d’agents étrangers dans diverses élections (présidentielles américaines, Brexit…) renforcent les inquiétudes et ouvrent de légitimes interrogations sur le rôle des technologies dans le fonctionnement de nos démocraties.

Le document suivant propose d’explorer une série de questionnements à la croisée des enjeux d’innovation technologique et politique afin d’identifier la pluralité des chemins que la démocratie numérique est susceptible d’emprunter. A quoi pourraient ressembler les outils de participation citoyenne de demain ? Au vu des signaux faibles actuels, quelles formes prendront les détournements de la parole citoyenne ? Quels défis les futurs artisans des civic tech devront-ils affronter pour construire des solutions qui garantissent la promesse démocratique ?
Afin d’explorer ce sujet, nous nous sommes appuyés sur une communauté d’explorateurs aux expertises et aux intérêts différents : experts, chercheurs, praticiens... Deux ateliers ont été organisés, afin de produire des scénarios prospectifs concrets. Des scénarios vertueux parfois, inquiétants souvent, desquels nous avons tiré une série d’enseignements. Ces ateliers nous ont permis d’identifier des points de tensions, qui constituent autant de choix décisifs pour les modèles de démocratie incarnés dans le développement des civic tech…

CNIL - Document complet - 2019-12-11
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...