// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Transports - Déplacements urbains - Circulation

Dépenses publiques occasionnées par les services d'autocars SLO

Rédigé par ID CiTé le 01/03/2019



Dépenses publiques occasionnées par les services d'autocars SLO
La création des services SLO présente trois aspects positifs
- Elle a permis de combler des lacunes dans le système de transport collectif, diverses villes n’étant reliées entre elles par aucun service public auparavant.
- Elle a facilité la mobilité de la partie du public (ménages modestes, jeunes, certains seniors) qui accepte une perte de confort et de temps par rapport au train en échange d’un prix plus abordable (cependant les petits prix SNCF restent concurrentiels des prix du car).
- Le transfert modal depuis la voiture et le covoiturage (44 % de la clientèle en 2016, 36 % en 2017) est positif sur le plan environnemental.

Les inconvénients de l’apparition des services SLO sont notables eux aussi
- Ils fragilisent l’équilibre financier du rail, en concurrençant directement le train, surtout les TGV et les trains Intercités, et en obligeant SNCF Mobilités à proposer des petits prix pour résister à la concurrence (car et covoiturage).
- Dans les cars SLO, on trouve des automobilistes et covoitureurs mais aussi des usagers du rail, si bien que leur bilan énergie et carbone est globalement négatif.

Peut-on rendre plus vertueuse l’existence des cars SLO ?
Il faut tout d’abord que le car SLO paie ses coûts d’infrastructure (usure des routes et usage des gares routières) à travers une écotaxe indexée sur le kilométrage parcouru (hors autoroutes concédées) et le nombre de touchers de quais.
Cette perspective est justifiée économiquement : les cars SLO constituent une offre purement commerciale ; le train paie des péages pour circuler sur les voies ferrées et utiliser les gares. Les camionneurs et les automobilistes devraient, eux aussi, être assujettis à une redevance routière.
La disparition de l’aide publique aux cars SLO impliquerait, à déficit constant, une hausse des tarifs de plus de 20 % et rendrait le train plus compétitif. 
- Les dessertes par autocars SLO doivent être mieux intégrées dans les schémas de service public de transports et, en particulier, mieux coordonnées avec les dessertes ferroviaires.
Quant à SNCF Mobilités, elle peut résister plus efficacement à la concurrence des cars SLO en desservant mieux l’ensemble du territoire au lieu de concentrer son offre, y compris à bas coût, sur les grands axes radiaux au détriment des relations transversales.
SNCF Mobilités aurait par ailleurs intérêt, tout en poursuivant sa politique d’offre à bas coût, à suivre l’exemple spectaculaire mais méconnu de la RENFE, son homologue espagnole, consistant en une réduction générale du prix du billet de l’ordre de 11 %, le gain de clientèle compensant la perte de recette unitaire (voir FNAUT Infos 241, page 4).

 les aides publiques aux services d’autocars SLO
Etude : Dépenses publiques occasionnées par les services librement organisés d'autocars
Droit de réponse de la FNTV suite au communiqué de presse de la FNAUT du 8 février 2019








 
Votre inscription sur ID.CiTé.com
vous offre un accès limité
aux informations du jour.
 
 
L'accès complet à la totalité
des services est réservé
aux abonnés à ID.Veille
(souscripteurs* et utilisateurs**)
  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement
- Licence libre de droits et de diffusion
- Droit de redifusion interne sans souscription supplémentaire
- Identifiants uniques multi-utilisateurs
- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites
- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires
- Bulletins quotidiens téléchargeables
- 50 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers
- Archives
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Pas de publicité
- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année

Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille

 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?