// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite


Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous avez uniquement accès à la version simplifiée, testez la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

Vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné..., contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90






Etat civil - Recensement - Elections

Doc - Le recensement de la population évolue : de l’état matrimonial légal à la situation conjugale de fait

Rédigé par ID CiTé le 03/11/2017



Doc - Le recensement de la population évolue : de l’état matrimonial légal à la situation conjugale de fait
Jusqu’aux années 1960, le mariage était la forme d’union dominante et l’état matrimonial légal des personnes (marié, divorcé, veuf, célibataire) se confondait avec la situation conjugale de fait. Ce lien étroit entre situation conjugale de fait et état matrimonial légal s’est fortement relâché au cours du temps, avec le développement de l’union libre et la création du pacte civil de solidarité (Pacs). 

Le questionnaire du recensement de la population a été modifié pour prendre en compte cette évolution sociale. 
Depuis l’enquête annuelle de recensement de 2004, la question "Vivez-vous en couple ?" complétait celle sur l’état matrimonial légal. Depuis l’enquête de 2015, une question sur la situation conjugale de fait remplace la question initiale sur l’état matrimonial légal. Ces informations permettent ainsi de mieux connaître les liens qui unissent les conjoints vivant dans un même logement.

En 2016, en France métropolitaine, parmi les personnes vivant en couple dans le même logement, 73 % sont mariées, 7 % sont pacsées et 20 % vivent en union libre. La part des personnes en couple marié diminue régulièrement : elle était de 87 % en 1990. Depuis la création du Pacs, la part des unions libres, qui augmentait à mesure que celle des couples mariés baissait, s’est stabilisée : 13 % en 1990, 18 % en 1999, 20 % en 2011 et 2016. Enfin, la part des couples pacsés augmente fortement, passant de 4 % à 7 % entre 2011 et 2016.

Si l’enquête annuelle de recensement ne permet plus de suivre l’état matrimonial légal des personnes vivant en France, d’autres sources permettent de le faire. La méthode d’estimation proposée ici combine les données de l’enquête Emploi et celles des enquêtes annuelles de recensement.

INSEE - 2017-10-26



 







Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...