// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite


1- Si votre collectivité ou établissement public est abonné à la licence libre de droits d'utilisation et de diffusion, vous connaissez déjà les services qui sont proposés pour un abonnement à un coût très abordable et sans suppléments quel que soit le nombre d’utilisateurs.

2- Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous aviez uniquement accès à la version simplifiée, vous aurez l’occasion de tester la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

3 - Vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné..., contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Nous restons à votre écoute pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90

Merci de votre compréhension

Serge Sentubéry
Gérant / Directeur de publication






Etat civil - Recensement - Elections

Entre 2011 et 2016, les grandes aires urbaines portent la croissance démographique française

Rédigé par ID CiTé le 28/12/2018



Entre 2011 et 2016, les grandes aires urbaines portent la croissance démographique française
Au 1ᵉʳ janvier 2016, 66 362 000 habitants vivent en France (hors Mayotte), soit une croissance de 0,4 % par an depuis 2011. L’accroissement démographique concerne toutes les régions, à l’exception de la Martinique, de la Guadeloupe et de la Bourgogne-Franche-Comté. Cependant, le dynamisme démographique s’affaiblit.

Les fortes hausses de population bénéficient surtout aux départements des métropoles régionales de la façade atlantique, d’Occitanie et d’Auvergne-Rhône-Alpes. À l’opposé, 24 départements, dont Paris, accusent une baisse. La hausse de population traduit le regain démographique des grands pôles urbains et le dynamisme de leur couronne.

La croissance de population ralentit dans quatorze régions
Au 1ᵉʳ janvier 2016, les 35 340 communes françaises (hors Mayotte) rassemblent 66 362 000 habitants. De 2011 à 2016, la population a augmenté de 0,4 % par an en moyenne. Elle est en hausse dans toutes les régions, sauf en Martinique et en Guadeloupe, qui affichent une baisse, et en Bourgogne-Franche-Comté, où elle est stable. En France métropolitaine, sous l’effet des migrations avec les autres régions et l’étranger, les écarts de croissance sont importants entre les régions les plus dynamiques - Corse (+ 1,0 % par an), Occitanie (+ 0,8 %), Pays de la Loire et Auvergne-Rhône-Alpes (+ 0,7 % par an) - et les régions où la croissance démographique, uniquement portée par les excédents naturels, ne dépasse pas 0,2 % (Normandie, Grand Est, Centre-Val de Loire et Hauts-de-France).
En France, le dynamisme démographique s’affaiblit légèrement. Entre 2011 et 2016, la population progresse en moyenne de 286 000 personnes par an, contre 349 000 de 2006 à 2011 (+ 0,5 %). Sur la période récente, seules trois régions arrivent à maintenir leur rythme de croissance : Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans toutes les autres, il se détériore, notamment en Guadeloupe (- 0,7 point), à La Réunion (- 0,6 point) ainsi qu’en Martinique (- 0,5 point).

Au sommaire
La proximité d’une grande métropole favorise la croissance de population départementale
Paris fait partie des 24 départements qui perdent de la population
La périurbanisation se poursuit mais à un rythme moins soutenu
Petites et moyennes aires, campagnes isolées restent à l’écart de la croissance

INSEE - FOCUS No 138 complet  - 2018-12-27






Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Moteur de recherche

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...