// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Sécurité civile - Secours

Actu - Lutter contre les noyades : faut-il instaurer un «permis de nager» ?

Rédigé par ID CiTé le 24/09/2021



Actu - Lutter contre les noyades : faut-il instaurer un «permis de nager» ?
Les neuf noyades mortelles survenues le 15 septembre 2021 nous interpellent une fois de plus sur les modes d’apprentissage de la natation, le décalage entre les compétences acquises en piscine et leur pratique en milieu naturel, et donc leurs limites sécuritaires.

La dernière enquête  Noyades de Santé publique France indique, pour la période du 1er juin au 31 août 2021, un nombre total de 1 119 noyades accidentelles, dont 250 suivies de décès (22 %). 96 % de ces noyades sont survenues en milieu naturel (mer, rivière, plan d’eau) ou dans des piscines privées familiales.

1 Français sur 6 ne sait pas nager (Brut, 2018).
La répartition des noyades, par catégories d’âge, est de 7 % chez les moins de 6 ans, 35 % chez les 25-44 ans, 37 % chez les 65 ans et plus, et atteint 48 % chez les 45-64 ans. Et parmi les personnes qui se noient, notamment en milieu naturel, certaines savent nager. Dans la tranche d’âge entre 15 à 25 ans, ils sont 94,8  % à déclarer savoir nager contre 64,7  % chez les plus de 65 ans.

Rappelons que, depuis 2006, dans le cadre du socle commun, les élèves doivent quitter le collège en ayant obtenu 
leur attestation scolaire du savoir nager  (ASSN). Officiellement, elle «valide un niveau de compétence permettant de nager en sécurité dans un établissement de bain ou un espace surveillé». 3,5 millions d’élèves français en moyenne suivent chaque année  des leçons de natation.

Au sommaire :
 
- Développer des outils de prévention
 - Aisance aquatique

The conversation>> 
Article complet
 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?