// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Propreté - Déchets

La Commission lance une alliance circulaire sur les matières plastiques pour stimuler le marché des plastiques recyclés en Europe

Rédigé par ID CiTé le 24/12/2018



La Commission lance une alliance circulaire sur les matières plastiques pour stimuler le marché des plastiques recyclés en Europe
La Commission européenne lance une alliance réunissant les principaux acteurs concernés par le secteur couvrant l'ensemble de la chaîne de valeur des plastiques, dans le cadre de ses efforts continus destinés à réduire les déchets plastiques, à accroître la part de plastiques recyclés et à encourager les innovations sur ce marché. 

L'alliance circulaire pour les matières plastiques sera une plateforme pluripartite à haut niveau regroupant les principaux acteurs concernés de l'industrie, présents sur l'ensemble de la chaîne de valeur des plastiques, depuis les collecteurs de déchets jusqu'aux recycleurs et depuis les producteurs primaires jusqu'aux transformateurs, propriétaires de marques et détaillants, y compris les secteurs de l'emballage, de la construction et de l'automobile. 

L'alliance poursuivra trois grands objectifs: 
favoriser des actions et des investissements à court terme, sur une base volontaire et coordonnée, de la part des principales parties prenantes de l'industrie. Ces actions et investissements peuvent porter sur une collecte séparée des déchets plastiques, la production de rapports sur les taux et les volumes de collecte et de recyclage, des investissements dans des installations de tri et de recyclage, et des normes volontaires sur la "conception en vue du recyclage» des matières plastiques et autres matériaux. Améliorer les aspects économiques et la qualité du recyclage des plastiques en Europe pourrait contribuer à l'objectif de 10 millions de tonnes fixé pour 2025. Les autorités publiques dans l'ensemble de l'Europe devraient également jouer un rôle actif à cet égard; 

rendre compte des obstacles susceptibles d'entraver les efforts des parties prenantes pour remplir pleinement leurs engagements   et atteindre l'objectif fixé pour 2025. Certains de ces obstacles déjà recensés sont notamment le manque d'infrastructures, un accès insuffisant au financement et des lacunes dans la standardisation; 

suivre les progrès accomplis vers un développement du recyclage des plastiques et un usage accru des plastiques recyclés en Europe. Le suivi devrait contribuer au recensement des écarts entre l'offre et la demande pour différentes matières plastiques recyclées. De nouveaux engagements volontaires seront également encouragés. 

Commission Européenne - Texte complet - 2018-12-21  







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...