// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







TIC - Réseaux - Téléphonie

Quelle place l’Etat souhaite-t-il vraiment accorder aux RIP ?

Rédigé par ID CiTé le 28/02/2020



Quelle place l’Etat souhaite-t-il vraiment accorder aux RIP ?
Le Gouvernement vient de publier le nouveau cahier des charges du Plan France Très Haut Débit (PFTHD). Ce document ne prend malheureusement pas en compte les demandes des collectivités. L’enveloppe de 280 millions d’euros qui semble se confirmer reste toujours insuffisante

Constatant l’arrêt programmé dans 10 ans du réseau historique en cuivre et la très lente amélioration de la couverture mobile, les collectivités locales se sont engagées dans le très haut débit de leur territoire, pour répondre aux besoins en aménagement numérique des populations et entreprises.

Le cahier des charges PFTHD qui vient d’être publié traduit un net désengagement de l’Etat. Il risque de conduire les collectivités territoriales à renoncer au développement de leurs réseaux RIP pour s’en remettre, contre leur gré, à l’initiative des opérateurs privés.

Ce projet de cahier des charges constitue une rupture totale avec les principes antérieurs du soutien apportés aux RIP : la réduction des coûts éligibles se traduit par un soutien restreint à la seule construction et au financement d’une desserte FttH du noeud de raccordement optique au point de branchement optique.

L’absence de relief donné aux services commercialisables et commercialisés par les RIP pose la perception qu’a l’Etat de la valeur de ces réseaux ainsi déployés et financés.

La FNCCR appelle le Gouvernement à réexaminer la réintégration de la composante"raccordements", s’agissant des raccordements longs, et/ou spécifiques, particulièrement coûteux, à destination des entreprises et des sites prioritaires.


FNCCR - Communiqué complet- 2020-02-27
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...