// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Démocratie locale - Citoyenneté

Actu - Le sondage, un mauvais outil pour comprendre la société

Rédigé par ID CiTé le 13/10/2021



Depuis leur introduction à la fin des années 1930 en France, et surtout leur application à partir du milieu des années 1960 au cas électoral, les sondages ont pris une place croissante dans le débat public.
Les sondages partent d’un principe d’économie : observer une partie d’une population permet, en extrapolant, de porter un regard global avec une marge d’erreur.

La plupart des enquêtes sont réalisées par des entreprises privées à des fins commerciales mais elles posent des problèmes de réalisation

L’amélioration des systèmes de traitement de l’information permet d’aller plus vite et d’être plus précis. Les méthodes actuelles sont beaucoup plus élaborées qu’à l’origine. Mais la technique se heurte aux transformations socio-démographiques.

Constituer des échantillons «  représentatifs»   n’est pas simple
Pour représenter fidèlement les milieux sociaux, le sondeur doit classer les personnes en fonction de leur déclaration, qui n’entre pas forcément dans la nomenclature de l’Insee en catégories socioprofessionnelles.

Pour parer à tout cela, le sondeur «  redresse»   l’échantillon. En fonction de résultats d’enquêtes précédentes et des réponses des populations sous-représentées, il modifie les résultats. Ce redressement est juste car il permet d’être plus proche de la réalité, mais l’imprécision demeure.

Au sommaire :
 - Toutes les opinions se valent ?
 - Qu’est-ce qui pose problème ?

Centre d’Observation de la Société>> 
Rapport complet
 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?