// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Santé - Hygiène et salubrité publique

"Quand les enjeux du handicap avancent, c’est toute la société qui progresse" - Le Gouvernement annonce de nouvelles mesures lors du Comité interministériel du handicap

Rédigé par ID CiTé le 17/11/2020



"Quand les enjeux du handicap avancent, c’est toute la société qui progresse" - Le Gouvernement annonce de nouvelles mesures lors du Comité interministériel du handicap
Nouvelles aides, soutien prolongé aux embauches, communication plus accessible… Pour montrer qu’il ne "ralentit pas" les réformes, malgré la crise sanitaire, le gouvernement présente de nouvelles mesures en faveur des personnes handicapées, avec quatre objectifs :

• Le premier, c’est la jeunesse. Nous allons donc redoubler d’effort à l’égard des jeunes générations en situation de handicap, et par ailleurs nous devons habituer l’ensemble de notre jeunesse à vivre la différence. C’est un apprentissage social et humain capital pour l’avenir ;

• Le deuxième, c’est de rendre les démarches administratives toujours plus simples et de renforcer le pouvoir d’agir des personnes en situation de handicap ;

• Le troisième, c’est de mieux soutenir, en proximité, et de façon inconditionnelle, les personnes handicapées et leur entourage pour améliorer la vie quotidienne ;

• Le quatrième objectif, c’est d’engager la société vers une accessibilité universelle, pour que les personnes en situation de handicap puissent vivre pleinement leur citoyenneté au service de tous.

--------------------------
Les mesures mises en œuvre répondent à plusieurs objectifs :
Protéger les personnes handicapées et leur famille
, notamment celles identifiées comme vulnérables :
- Vigilance constante quant à l’application des gestes barrières et de la distanciation physique ;
- Recours aux soins de ville en cas de professionnels de santé malades dans les établissements et services médico-sociaux ;
- Assouplissement des mesures limitant la liberté d’aller et venir (possibilité dérogatoire pour les personnes présentant un trouble neuro-cognitif de se déplacer plus d’une heure et dans un périmètre supérieur à un kilomètre ;
- dérogation du port du masque pour les personnes handicapées étant dans l’incapacité de le porter, sur la base d’un certificat médical).

Éviter les ruptures dans le parcours de soins. Assurer la continuité scolaire et pédagogique par la mise en ligne d’outils éducatifs adaptés aux jeunes en situation de handicap.

Garantir l’accompagnement médico-social (déplacement au domicile des professionnels des établissements, maintien des différents services à domicile).

Aider les aidants (déploiement du "360", plateformes de répit, relayage possible à domicile, solutions d’urgence).

--------------------------
Les services se mobilisent au quotidien afin de répondre aux besoins des personnes handicapées et de leurs aidants, par
 :

Un accompagnement adapté aux personnes, en accord avec les familles, en cas de souhait des parents de garder les enfants à domicile :
• Accompagnement des familles au domicile afin d’éviter les ruptures dans le parcours ;
• Déploiement du numéro unique national d’appel 0 800 360 360 afin de répondre aux besoins des personnes en situation de handicap et de leur famille.

La création d’outils au profit des personnes handicapées, de leur famille et des professionnels de santé :
• FAQ sur le site handicap.gouv.fr et une rubrique dédiée au handicap sur le site gouvernement.fr, s’adressant aux personnes concernées (personnes handicapées et aidants) et couvrant tous les aspects de leur vie quotidienne (école et accès aux outils pédagogiques à distance, travail à distance, accès aux soins, etc.) ;
• Protocoles, recommandations, fiches, FAQ aux établissements et services médicosociaux (ESMS) accompagnant des personnes handicapées.

Diffusion d’une information continue aux acteurs de l’écosystème par visioconférence hebdomadaire ou bimensuelle avec :
• Les directeurs généraux des ARS ;
• Les directeurs de maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) ;
• Les associations et les organismes gestionnaires ;
• Des référents de députés et sénateurs dans chaque groupe parlementaire.

-----------------------------
L’adaptation de la législation a favorisé la mise en œuvre de solutions innovantes
 :
Le déploiement de la téléconsultation afin d’accompagner au domicile les personnes handicapées (consultations de psychomotriciens, kinésithérapeutes, orthophonistes).

L’adaptation de la prise en charge grâce à des dérogations au droit existant (ordonnance du 23 mars 2020) :
• Augmenter le nombre d’enfants accueillis
 ;
• Accueillir les situations d’urgence sans avoir de notification par la MDPH ;
• Déroger au fonctionnement classique (jours et horaires d’ouverture) ;
• Lever la limite d’âge propre aux établissements (16 ans et plus).

La sécurisation du secteur en maintenant les dotations budgétaires à l’identique et en évitant tout licenciement.

Gouvernement - 
Dossier complet

 










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...