// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Services publics

Actu - France Services : un bilan d’étape positif mais des questions sur le financement

Rédigé par ID CiTé le 08/04/2021



Actu - France Services : un bilan d’étape positif mais des questions sur le financement
1123 France Services (FS) ont déjà été labellisées. L’objectif du gouvernement reste d’atteindre 2000 structures au 1er janvier 2022. Guichet unique de services, FS doit conventionner avec au moins neuf opérateurs nationaux auxquels peuvent s’ajouter d’autres partenaires. Près de deux ans après l’annonce de leur création, ces structures présentent un premier bilan plutôt satisfaisant par rapport aux précédentes maisons de services au public (MSAP) avec davantage de services proposés et des agents d’accueil plus nombreux et mieux formés.

Seuls bémols mais de taille : un reste à charge financier important pour les collectivités dans le fonctionnement, une inquiétude sur la pérennité des financements pour les nouveaux projets, et une crainte sur l'inégalité d'implication des opérateurs, sur la durée, leur présence et la qualité de leurs prestations, pointe Karine Gloanec-Maurin, la co-présidente de la Commission des communes et des territoires ruraux de l’AMF.

Selon le dernier bilan dressé par le ministère de la Cohésion territoriale, il existe au 1er février dernier 1123 France Services (FS) labellisées. Le gouvernement vise la couverture de l’ensemble du territoire au 1er janvier 2022, avec 2000 structures, à raison d’une par canton. Selon les besoins exprimés par les élus, ce sont même 2500 FS qui pourraient être déployées fin 2022. Le réseau France Services poursuit trois objectifs : une meilleure accessibilité des services publics, une simplification des démarches et un renforcement de la qualité de service. Inscrit à l'agenda rural, le dispositif s’adresse en priorité aux territoires ruraux. Ainsi, 80% des structures ouvertes en 2020 s’y situent, dont près de 50% en zones de revitalisation rurale (ZRR).


Au sommaire
- Neuf opérateurs nationaux
- Un bouquet de services plus large
- Les EPCI, très souvent porteurs de projet
- Un coût important pour les collectivités
- Pérennité des financements
- "Une bonne solution en zone très rurale"
- La structure FS devenue centre de vaccination

Source >> AMF

 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...