// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Vie associative

Doc - La France associative en mouvement - L’année 2020 et les effets du COVID-19

Rédigé par ID CiTé le 13/10/2021



Doc - La France associative en mouvement - L’année 2020 et les effets du COVID-19
Cette étude dresse, comme chaque année, l’état des lieux de la vie associative sur plusieurs plans :
· Les créations, baromètre de l’initiative et de la confiance des «  bâtisseurs associatifs»  , · Le bénévolat comme force vive inestimable,
· L’emploi en tant que ressource humaine pour 152 700 associations et source de revenus pour près de 1,8 million de salariés,
· Le moral des responsables fluctuant au gré des vagues que nous impose cette pandémie.

Un suivi conjoncturel, particulièrement précieux en cette période, permet de présenter le film, partant de l’année 2019, avant le début de la crise, jusqu’à la fin de l’année associative 2020-2021, avec les bilans du deuxième trimestre 2021 et les principaux résultats d’une troisième enquête COVID, au mois d’avril 2021 :

· Après un repli brutal des créations d’associations au début de la crise, un nombre stable autour de 16 000 par trimestre, jusqu’à l’été 2021, marque le retour à la confiance et à la prise d’initiatives.

· Le bénévolat, avec les difficultés qu’il connaît depuis des années, notamment sur le renouvellement des dirigeants et le moindre engagement des seniors, a su s’adapter. La pratique, désormais maîtrisée, de ce que nous appelons le télébénévolat, a permis d’entretenir les liens, de proposer des activités de substitution et de préparer la suite. La prochaine enquête IFOP menée tous les trois ans avec France Bénévolat, dira au printemps 2022, si, malgré les circonstances, on reste sur les 12,5 millions de Français bénévoles dans les associations.

· L’enjeu économique que représentent près de 1,8 million de salariés, soit plus de 9% de l’ensemble privé, et près de 40 milliards de masse salariale, a été un moment bousculé, notamment au 2ème et au 4ème trimestre 2020. Fort heureusement, les mesures de chômage partiel de la part de l’État et le soutien des collectivités, ont joué un rôle d’amortisseur. De telle sorte que le rebond, plus fort dans les associations que dans le privé, a permis de dépasser de 2%, avant l’été 2021, le niveau d’emploi observé avant la crise.

· Les témoignages de milliers de dirigeants sont saisissants. Passée la sidération en mars 2020, la plupart ont relevé la tête et les manches pour répondre à la crise.

Pour autant, les incertitudes et les inquiétudes sont nombreuses à la rentrée : comment (re)mobiliser les bénévoles ? Organiser les équipes ? Faire revenir les adhérents ? Sécuriser les financements pour 2022 ? Trouver le temps de tirer les enseignements des nouvelles pratiques imposées par la crise...

Si le tableau n’est pas aussi sombre qu’on aurait pu le craindre, les situations sont très diverses, avec des secteurs en souffrance et des associations à bout de souffle. Les semaines à venir vont être déterminantes pour apaiser les craintes de nombreux responsables.

-------------------------------
65 200 créations d’associations
12,5 millions de Français bénévoles et 132 000 volontaires en service civique
1 776 000 salariés dans 152 700 associations employeurs
9,2% des effectifs salariés de l’ensemble du secteur privé

Elle se prolonge jusqu’à la fin du 1er semestre 2021 pour mieux appréhender les effets de la crise sanitaire :
Une dynamique de créations stoppée avec le 1er confinement, puis relancée dès le 3ème trimestre 2020.
Une reprise de l’emploi plus nette dans les associations que dans le privé, depuis le 1er trimestre 2021.
Le résumé des différentes enquêtes auprès des responsables associatifs, organisées dès le début de la crise (mars 2020), pointant les préoccupations de la rentrée.

l’étude complète
La synthèse
l’infographie des chiffres clés
l’infographie sur les effets du COVID-19



 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?