Menu

// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Culture - Loisirs - Patrimoine

Présentation du budget 2021 du ministère de la Culture - Un effort exceptionnel de l’État en faveur des politiques culturelles

Rédigé par ID CiTé le 30/09/2020



Présentation du budget 2021 du ministère de la Culture - Un effort exceptionnel de l’État en faveur des politiques culturelles
En 2021, avec un total de 3,818 milliards d’euros, hors audiovisuel public (contre 3,658 milliards d’euros en 2020), le budget de la Mission Culture et de la Mission Médias, Livre et Industries culturelles traduit un effort exceptionnel de l’État en faveur des politiques culturelles. Avant transferts et hors compte d’affectation spéciale "Pensions civiles", il progressera en effet de 167 M€, soit +4,8% par rapport à la loi de finances initiales pour 2020.

Les mesures nouvelles du projet de budget pour 2021 s’ajouteront aux crédits du volet culturel du Plan de relance qui seront mis en place dans le cadre de la Mission Relance du projet de loi de finances pour 2021 (programme "Indépendance et Compétitivité"). Les 2 Mds€ alloués à la Culture se répartissent en 1,6 milliards de crédits budgétaires sur deux ans et 400 M€ au titre du plan d’investissement d’avenir n°4 (PIA 4), qui seront mis en œuvre sur 5 ans.

-------------------------
Au total, hors Plan de relance et avant transferts, ce projet de budget se traduira par les évolutions suivantes :
- Le budget du programme Patrimoines atteindra 1.015 millions d’euros, en progression de 42,8 M€, soit +4,4% ;
- Celui du programme Création s’élèvera à 862 M€, soit un accroissement de 37 M€ (+4,5%) ;
- Le programme Transmission des savoirs et démocratisation de la Culture, qui fusionne avec le programme Recherche culturelle et Culture scientifique, sera augmenté de 46 M€ (+8,5%), atteignant 590 M€ ;
- Le budget du programme Presse et Médias sera de 289 M€, en progression de 8,2 M€ ;
- Le programme Livre et industries culturelles atteindra 317 M€, se traduisant par 10,8 M€ de moyens supplémentaires ;
- Le programme Soutien aux politiques culturelles s’élèvera, hors dépenses de personnel, à 75 M€, affichant une mesure nouvelle de 7 M€ afin de poursuivre la nécessaire digitalisation du Ministère.

-------------------------
Le projet de budget pour 2021 autorise :
- Un 
accroissement des moyens alloués à l’entretien et à la restauration des monuments historiques : le patrimoine monumental pourra compter sur un budget de 454 M€, dont 103 M€ au titre du Plan de relance ; hors Plan de relance, il connaîtra une progression de 17,2 M€ (+4,2%) ; ces moyens supplémentaires permettront poursuivre le plan de mise en sécurité des cathédrales (+10 M€ en AE et +5 M€ en CP), soit un budget annuel dédié aux cathédrales de 50 M€ ; avec les moyens exceptionnels du Plan de relance (80 M€), les cathédrales verront pendant deux ans leur budget plus que doublé ; ces moyens permettront également le montée en charge du fonds incitatif et partenarial en faveur des collectivités à faibles ressources, notamment situées dans les territoires ruraux et les petites villes ; doté de 15 M€ (+5 M€), son action sera par ailleurs amplifiée par les crédits du Plan de relance (40 M€ sur deux ans) au bénéfice des monuments historiques appartenant aux collectivités territoriales et aux propriétaires privés ;

- La 
mise en œuvre d’un "plan musées" doté sur deux ans de 52 M€ en faveur des musées de France qui maillent le territoire, les subventions d’investissement passant de 13 M€ à 23 M€ (+10 M€) auxquelles s’adjoindront 6 M€ au titre du Plan de relance ; ce plan sera prolongé dans la durée et s’inscrira dans le volet Culture des contrats de plan Etat-Région 2021-2027 ;

- Un 
effort particulier en faveur de l’archéologie et des archives avec des moyens nouveaux à hauteur de +10 M€ en 2021, permettant sur deux ans avec les crédits du Plan de relance de disposer de 34 M€ de crédits supplémentaires ;

- Un 
nouvel élan au modèle de création et de diffusion artistique français : la progression des moyens (+37 M€) traduit l’effort pérenne du Gouvernement pour un secteur déjà fragilisé avant la crise : sur ce total seront notamment déployés 15 M€ de mesures nouvelles au bénéfice des labels et réseaux en région (12 M€ pour le spectacle vivant, 3 M€ pour les arts visuels), cet effort étant amplifié par les enveloppes dégagées dans le cadre du Plan de relance (60 M€ sur deux ans, répartis à parité entre le théâtre la danse, les arts de la rue et le cirque d’une part et la musique classique d’autre part ; 20 M€ au titre du fonds de transition écologique des équipements des institutions de création en région) ; ce sont ainsi au total 110 M€ de moyens supplémentaires qui seront mis en place sur 2021 et 2022 ;

L’amplification de la dynamique en faveur de l’accès des jeunes à la Culture et la participation à la vie culturelle à tous les âges de la vie (+18,2%) : 75% des élèves bénéficient aujourd’hui d’actions d’éducation artistique et culturelle ; le budget pour 2021 (+7,2 M€) permettra de soutenir l’objectif de généralisation de l’EAC ("100% EAC") ; il permettra aussi de renforcer la participation à la vie culturelle à tous les âges de la vie (+9 M€) ; enfin, les conditions de généralisation du pass Culture et sa bonne articulation avec la fin du parcours d’éducation artistique et culturelle en temps scolaire seront étudiés afin de poursuivre le déploiement du projet qui disposera de 59 M€ en 2021 (+20 M€) ;

- La structuration du 
soutien à l’emploi artistique, avec un accompagnement ciblé des populations fragilisées par la crise et n’entrant pas ou pas suffisamment dans les dispositifs transversaux ou spécifiques (+18 M€, dont 13 M€ au titre du Plan de relance), une action résolue en faveur des artistes-auteurs, dans leur statut social comme économique (2 M€). A ces moyens supplémentaires s’ajoutera, dans le cadre du plan de relance, un grand programme de commande artistique qui sera notamment dédié aux jeunes créateurs, pour les soutenir dans un contexte qui a particulièrement fragilisé le début de leur parcours artistique et leur insertion professionnelle à la sortie des écoles (30 M€).

- La poursuite du 
rééquilibrage des moyens budgétaires en faveur des territoires : après un mouvement de déconcentration important, mené en 2019 et 2020, les crédits des DRAC continueront de progresser, avec un accroissement de 53 M€ : ce sont ainsi 932 M€ qui seront, en 2021, gérés par les DRAC, soit une progression de 6% ; ce qui leur permettra de renforcer leur action dans les différents secteurs : monuments historiques, musées, spectacle vivant et arts visuels, éducation artistique et culturelle et accès à la Culture ;

- La 
poursuite des grands projets (24,4 M€) : restauration du site parisien des Archives nationales, schéma directeur de Versailles, rénovation et aménagement du Grand Palais, poursuite de la rénovation du Palais de la Porte Dorée, travaux d’accessibilité du Centre Pompidou, relogement du Centre national des arts plastiques à Pantin, modernisation des équipements scéniques de l’Opéra national de Paris.

- La relance des secteurs du cinéma et de l’audiovisuel (165 M€ en 2021) afin de soutenir la reprise d’activité, de dessiner les œuvres et le tissu d’entreprises qui répondent aux enjeux de demain, au service de notre jeunesse et de nos territoires et de l’internationalisation des entreprises françaises ;

Le soutien au livre et aux bibliothèque (30 M€ en 2021 sur un total de 53 M€ dans le cadre du Plan de relance), pour accompagner les mutations nécessaires de la filière du livre, moderniser les librairies, soutenir l’achat de livres par les bibliothèques et mettre en œuvre un plan exceptionnel pour les bibliothèques ;

Ministère de la Culture - Communiqué complet - 2020-09-29

 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...