// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Action économique - Dév. local

Récupération des aides d’Etat illégales et incompatibles avec le marché intérieur - Communication de la Commission européenne

Rédigé par ID CiTé le 29/08/2019



Récupération des aides d’Etat illégales et incompatibles avec le marché intérieur - Communication de la Commission européenne
Cette Communication publiée au JOUE du 23 juillet 2019 s’intègre dans le processus de modernisation des règles européennes, initié par la Commission européenne à partir de 2012.

Elle remplace la précédente communication sur le sujet de 2007 afin d’y intégrer des éléments tirés de sa pratique décisionnelle et de la jurisprudence. Elle ne crée toutefois pas  de nouveaux droits ou obligations par rapport à la réglementation applicable (TFUE, règlement de procédure 2015/1589 du Conseil et règlement d’application 794/2004 de la Commission).

La Communication revient sur les principes généraux applicables en la matière. Elle rappelle notamment que " toute aide nouvelle mise à exécution sans être notifiée à la Commission ou avant son autorisation est illégale. Étant donné que l’obligation de suspension a un effet direct, les juridictions nationales doivent tirer toutes les conséquences du caractère illégal de l’aide. En particulier, l’État membre concerné doit, en principe, mettre un terme à sa mise en œuvre et, si elle est déjà octroyée, ordonner sa récupération en l’absence de circonstances exceptionnelles." Elle détaille le rôle respectif de la Commission européenne et des Etats membres (y compris les autorités locales et régionales) dans ce domaine.

En matière de récupération, il est rappelé que l’aide doit être récupérée " avec les intérêts courus jusqu’à la date de sa récupération effective". Le délai de prescription est de 10 ans à compter du jour où l’aide illégale est effectivement attribuée au bénéficiaire.
La Communication rappelle qu’il existe des limites à l’obligation de récupération (respect des principes tels que celui de la sécurité juridique, l’impossibilité absolue de récupérer une aide…), tout en précisant qu’elles sont analysées et donc appliquées de façon très stricte.

Elle détaille également les modalités de mise en œuvre de la décision de récupération d’une aide illégale.
AFCCRE - 2019-08-28








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?