// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite

Dès la création de notre société, nous avons souhaité mettre en place des abonnements simples (sans options) et.... d'un coût très abordable au regard des services apportés. D’autre part, nous avons créé une version simplifiée gratuite à laquelle vous êtes inscrit-e.

Ces derniers mois, nous avons constaté une utilisation disproportionnée des informations fournies gratuitement par ID.CiTé, voire une rediffusion illégale (hors CGU)

Notre existence, la qualité de nos contenus éditoriaux et le développement de nouveaux services dépendent uniquement des abonnements et nous n'avons aucune autre source de financemment. Ce qui fait notre particularité et nous permet de travailler sans la pression d'actionnaires et/ou de partenaires privés.

Tous les services en accès libre
jusqu'à fin 2021


1- Si votre collectivité ou établissement public est abonné à la licence libre de droits d'utilisation et de diffusion, vous connaissez déjà les services qui sont proposés pour un abonnement à un coût très abordable et sans suppléments quel que soit le nombre d’utilisateurs.

2- Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous aviez uniquement accès à la version simplifiée, vous aurez l’occasion de tester la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

3 - Si vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné, contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Nous restons à votre écoute pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90

Merci de votre compréhension

Serge Sentubéry
Gérant / Directeur de publication






Institutions européennes

U.E - La politique de cohésion: l'accent continue à être mis sur les réalisations plutôt que sur les résultats, estime la Cour des comptes européenne

Rédigé par ID CiTé le 05/09/2018



U.E - La politique de cohésion: l'accent continue à être mis sur les réalisations plutôt que sur les résultats, estime la Cour des comptes européenne
Malgré l'intention affichée de longue date d'améliorer la situation, les procédures de sélection de projets de la politique de cohésion continuent à être axées sur les réalisations et les dépenses plutôt que sur les résultats, selon un nouveau rapport de la Cour des comptes européenne. Les auditeurs affirment par ailleurs qu'en raison de lacunes au niveau du suivi, il est difficile de déterminer dans quelle mesure le financement de l'UE a contribué à la réalisation des objectifs de l'Union et des États membres. 

Sur la période 2014-2020, l'UE a consacré, par l'intermédiaire de sa politique de cohésion, près de 350 milliards d'euros à des projets visant à soutenir la création d'emplois, la compétitivité des entreprises, la croissance économique, le développement durable et l'amélioration de la qualité de vie dans les États membres. Dans de précédents rapports, les auditeurs ont salué les mesures prises par la Commission européenne pour accroître l'attention portée aux résultats. Toutefois, ils ont également mis en évidence des faiblesses substantielles au niveau de l'efficacité et du suivi de ces mesures. Pour établir le présent rapport, ils ont examiné des projets relevant de sept programmes dans quatre États membres: la République tchèque, la France, l'Italie et la Finlande. 

Cour des comptes européenne – 2018-09-04


 






Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Moteur de recherche

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...