// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






TIC - Réseaux - Téléphonie

Actu - L'Arcep lance un cycle d'analyse et d'expérimentation sur les usages des bandes 3400 3600 MHz et 2570 2620 MHz et autorise deux expérimentations

Rédigé par ID CiTé le 04/04/2016



Après l'attribution, en 2015, de la bande 700 MHz, l'Arcep travaille actuellement aux prochaines attributions de fréquences qu'elle mènera dans les deux années qui viennent.

Trois bandes de fréquences font notamment l'objet de déclarations d'intérêt particulières de la part d'acteurs divers : la bande 1452 1492 MHz (" bande L "), la bande 3400 3600 MHz (" 3,5 GHz ") et la bande 2570 2620 MHz (" 2,6 GHz TDD ").
S'agissant plus particulièrement des bandes 3,5 GHz et 2,6 GHz TDD, plusieurs usages peuvent être envisagés, et notamment :
- la fourniture de débits toujours plus élevés par les opérateurs mobiles ;
- la montée en débit des réseaux de boucle locale radio (BLR), conçus pour fournir un accès à internet fixe par voie hertzienne aux habitants des zones rurales où les débits disponibles sur le réseau cuivré sont limités ;
- le déploiement de réseaux mobiles locaux dédiés à des usages professionnels (PMR) ;
- le développement de l'Internet des objets.

L'Arcep lancera prochainement une consultation publique visant à établir les modalités du partage des bandes 3,5 GHz et 2,6 GHz TDD entre les différents usages envisagés et les conditions d'attribution des ressources spectrales disponibles. De nouvelles attributions de fréquences pourraient ainsi être réalisées en 2017.

L'Arcep encourage les expérimentations dans les bandes 3,5 GHz et 2,6 GHz TDD
En parallèle de la consultation publique et de la préparation d'une procédure d'attribution, l'Arcep appelle les personnes intéressées à réaliser des expérimentations dans ces bandes. Pour cela, des demandes peuvent lui être adressées. L'Arcep souhaite ainsi encourager l'innovation pour tous les usages possibles de ces bandes de fréquences.

ARCEP - 2016-03-31








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?