// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Voirie, infrastructures et réseaux

Doc - Adapter la gestion des bords de routes pour préserver les insectes pollinisateurs sauvages

Rédigé par ID CiTé le 20/09/2021



Doc - Adapter la gestion des bords de routes pour préserver les insectes pollinisateurs sauvages
Le Cerema publie un guide destiné aux gestionnaires de dépendances vertes d'infrastructures apporte un accompagnement en termes de stratégie et de méthodes, et est basé sur des bonnes pratiques de gestion identifiées par le Cerema. A l'occasion de la sortie de l'ouvrage, le Cerema propose une interview en 3 questions à l'auteur, Christophe Pineau, Chef de groupe "Ingénierie écologique" au département des transitions territoriales du Cerema ouest.

Quel est l’enjeu pour les gestionnaires de dépendances vertes à mener une gestion différenciée, et en quoi cela consiste-t-il ?
Les dépendances vertes routières représentent environ 1% du territoire, elles constituent des corridors écologiques pour la biodiversité et notamment pour les pollinisateurs. Des modes de gestion adaptés peuvent favoriser leur présence. La gestion différenciée ou raisonnée, c’est différencier dans l’espace et le temps les modes d’entretien, les matériels utilisés.

En termes de méthode, quelle démarche recommande le Cerema pour la gestion des dépendances vertes ?
Il est important d’organiser la gestion des dépendances vertes au niveau du réseau. Lors de la rédaction des appels d’offre, le maire peut définir la hauteur et les dates des fauches ainsi que le nombre de passages dans l’année.
En tant que gestionnaire, il est important d’avoir une vision globale de son patrimoine de dépendances vertes et de faire un diagnostic des différentes dépendances en termes de qualité et d’attractivité pour les pollinisateurs. Pour que le couvert végétal soit diversifié en plantes à fleurs et non en graminées, il faut réduire la pression de la fauche et laisser le temps aux plantes de pousser.
Les espèces ont aussi des besoins différents pour se nourrir, s’abriter, se reproduire, se déplacer, et la diversité végétale en laissant la place à des herbacées, des plantes semi-ligneuses, des arbustes, permet de répondre à un maximum de besoins.
Ensuite, il faut établir un plan de gestion avec une cartographie des dépendances et de leurs enjeux.
La gestion doit concilier les enjeux environnementaux et d’entretien avec les enjeux de sécurité qui priment, et il faut se demander ce que l’on peut faire dans chaque configuration pour favoriser la diversité végétale et donc les pollinisateurs. C’est pour cela qu’une cartographie est très utile.
Le plan de gestion peut aussi prévoir d’alterner les pratiques d’une année sur l’autre sur certaines parcelles, ou sur une même zone de laisser plus ou moins de végétation en alternance.
Il y a une évolution culturelle autour de cette gestion plus durable des dépendances vertes, par exemple la fauche tardive ou l’augmentation de la hauteur de fauche à 12 cm sont aujourd’hui répandues, et l’effort est à poursuivre aussi bien à destination des gestionnaires et des équipes qui entretiennent ces espaces, que du grand public.
La démarche de définition d’un plan de gestion, à laquelle il est intéressant d’associer les équipes de terrain, est l’occasion de diffuser ces nouvelles pratiques et d’expliquer leur intérêt. Le Cerema peut d’ailleurs intervenir pour organiser et mener ces formations.

Quelles actions peuvent être mises en place pour favoriser le travail des insectes pollinisateurs ?
Les actions à mener peuvent être de plusieurs ordres : techniques, méthodologiques, matérielles. L’idée est de favoriser une diversité de plantes à fleurs qui permettent aux pollinisateurs de s’abriter, de se reproduire, de se nourrir.


CEREMA >> Dossier complet


 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?