// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Sports - Equipements sportifs - Manifestations sportives

Les Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif (SCIC) dans le sport : illustration de la structure Association Sport Loisirs Jeunesse Mauriac

Rédigé par ID CiTé le 17/08/2020



Les Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif (SCIC) dans le sport : illustration de la structure Association Sport Loisirs Jeunesse Mauriac
La SCIC, créée par la loi 2001-624 du 17 juillet 2001, est une entreprise coopérative sous la forme d’une société commerciale SA, SARL ou SAS dont l’objet est "la production ou la fourniture de biens et de services d’intérêt collectif qui présentent un caractère d’utilité sociale".

Cette structure à vocation principalement économique relève des valeurs de l’ESS et permet la mobilisation collective d’acteurs attachés à l’intérêt général, voulant agir ensemble dans un même projet alliant efficacité économique, développement local et utilité sociale.

La place des SCIC dans le sport
Si le mouvement sportif connaît bien l’organisation associative, celle des SCOP (sociétés coopératives participatives) ou des SCIC (sociétés coopératives d’intérêt collectif) lui est par contre beaucoup moins familière et pourrait se révéler intéressante dans l’évolution actuelle du sport en France.

Nombreux sont les exemples de réussite qui illustrent tout l’intérêt de les constituer. Des clubs et des fédérations comptent déjà parmi les principaux bénéficiaires et sont forcément sensibles à l’éventualité d’une évolution de leur statut. En effet, il offre à ces acteurs du sport un type de structure innovant et collaboratif qui peut leur permettre de mieux porter et développer leurs activités socio-économiques, sans toutefois renoncer à leur ADN associatif.

L’arrivée de la SCIC dans le champ du sport ouvre cette possibilité de gouvernance partagée entre des publics distincts - club ou association, entreprises commerciales, salariés, collectivités, supporters, etc. - au service d’un projet sportif commun. Il offre à ceux qui sont attachés aux valeurs associatives, une véritable alternative à la création d’une société purement commerciale et la perspective de structurer et rendre pérenne leur projet sportif.

Il ne s’agit pas de viser une transformation de toutes les associations et structures sportives dans un nouveau modèle unique, mais de permettre aux acteurs qui souhaitent s’engager dans la voie du développement économique et partagé de leurs activités, de disposer d’une base d’information et d’une méthodologie de travail pour engager une réflexion de fond et d’avenir, pour leur structure .

Voir un exemple de transformation en SCIC au lien ci-dessous
Ministère des sports - Note complète - 2020-08-14

 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...