// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







TIC - Réseaux - Téléphonie

Marché du haut et du très haut débit fixe - La progression du déploiement et de l’adoption du FttH se confirme au premier trimestre 2020

Rédigé par ID CiTé le 05/06/2020



Marché du haut et du très haut débit fixe - La progression du déploiement et de l’adoption du FttH se confirme au premier trimestre 2020
L’Arcep publie les résultats de son suivi du marché des services fixes à haut et très haut débit - abonnements et déploiements - à fin mars 2020. Ce trimestre confirme la progression record du nombre d’abonnements et du déploiement de la fibre (FttH) observée en 2019, et ce en dépit des premiers effets de la crise sanitaire et du confinement sur les déploiements lors de la deuxième moitié du mois de mars.

ABONNEMENTS : La substitution du haut par le très haut débit se poursuit à un rythme plus élevé chaque trimestre.
- Au cours du premier trimestre 2020, le nombre d’abonnements à très haut débit (débit maximum descendant supérieur ou égal à 30 Mbit/s) a progressé de 605 000 et atteint désormais 12 millions. Le très haut débit, et notamment la technologie FttH se substitue plus rapidement chaque trimestre au haut débit, dont le  nombre recule de 460 000 au premier trimestre 2020. Ainsi, 40% des abonnés en France bénéficient désormais d’un accès internet à très haut débit (+6 points en un an).

- La fibre optique de bout en bout porte l’intégralité de la croissance, avec une progression de  605 000 au cours du trimestre. Au 31 mars 2020, le nombre d’accès en fibre optique de bout en bout s’élève à 7,7 millions de lignes. Cette technologie représente désormais 64% des abonnements très haut débit.

- Au total, le nombre d’abonnements à très haut débit représente 48% du nombre de locaux éligibles au très haut débit, en croissance de 2 points en un an.

- Le nombre total d’abonnements à haut et très haut débit atteint 29,9 millions à la fin du premier trimestre 2020, en croissance de 145 000 en un trimestre et de 640 000 en un an (+2,2%). La crise sanitaire, qui a impacté sur ce trimestre les quinze derniers jours du moins de mars, ne semble pas avoir eu d’impact significatif sur la croissance du nombre d’accès à haut et très haut débit et sur la conversion des abonnés à la technologie FttH.

DÉPLOIEMENTS : Un rythme qui reste élevé, avec des acteurs toujours mobilisés en zone d’initiative privée comme sur les réseaux d’initiative publique.
- Au cours du 1er trimestre 2020, environ 1,2 million  de locaux supplémentaires ont été rendus raccordables au FttH, soit environ 27 % de plus que sur la même période de l’année précédente. L’impact de la situation sanitaire liée au Covid-19 s’est fait sentir lors de la seconde moitié du mois de mars, avec un rythme de déploiement affecté à plus de moitié. Néanmoins, l’ampleur complète de cet impact ne pourra être appréciée qu’avec les données du 2e trimestre 2020 lors de la prochaine publication de l’observatoire.

- Au 31 mars 2020, 19,6 millions de locaux étaient éligibles aux offres FttH, soit une hausse de 35 % en un an.

- La majorité de la croissance se fait toujours dans la zone dite "AMII" : plus de 700 000 locaux y ont été rendues éligibles ce trimestre.

- Le rythme des déploiements des lignes FttH dans la zone d’initiative publique reste soutenu, avec une progression ce trimestre d’environ 360 000 locaux rendus éligibles. Le taux de mutualisation y poursuit sa nette augmentation ce trimestre en atteignant les 2/3 des lignes déployées. Il reste encore en retrait de celui des zones d’initiative privée, supérieur à 90 %.

-Au total, à la fin du 1er  trimestre 2020, 25,2 millions de locaux étaient éligibles à des services à très haut débit, toutes technologies confondues, dont 18,6 millions en dehors des zones très denses.


ARCEP - Analyse complète - 2020- 06-04







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...