// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Habitat - Logement - Gens du voyage

Pour un plan national d’accès au droit et de lutte contre le non recours - Bilan Dalo hébergement 2008/2019

Rédigé par ID CiTé le 16/12/2020



Pour un plan national d’accès au droit et de lutte contre le non recours - Bilan Dalo hébergement 2008/2019
De nombreuses politiques sociales connaissent un budget indigne au regard des enjeux. Les difficultés d’accès au logement révèlent une exclusion par un marché immobilier de plus en plus déconnecté des revenus des ménages. Les attributions de logement social ne remplissent plus leur mission d’intérêt général permettant de loger les plus précaires. Il en est de même pour de nombreuses politiques publiques: sorties sèches d’institutions, fermetures de lits en milieux hospitaliers, psychiatrique, et de l’aide sociale à l’enfance, crise de l’accueil...

Comme résultat, la demande d’hébergement, toutes catégories de places confondues, est en constante augmentation depuis de nombreuses années, et explose depuis la crise économique de 2008 ainsi que la crise de l’accueil de 2014. L’hébergement est le réceptacle des défaillances de nombreuses autres politiques publiques: manque de logements sociaux, sous calibrage de la politique d’accueil des demandeurs d’asile, sorties "sèches" de l’aide sociale à l’enfance, non prise en charge médicale, dont psychiatrique... Cependant cette augmentation des besoins est difficile à quantifier car la demande exprimée ne correspond pas aux besoins réels, en l’absence d’étude sérieuse sur le sujet. Le nombre de personnes à la rue progresse, alors que leur invisibilisation augmente de par la faible production de données sur le besoin de ces personnes, dorénavant assurée uniquement par des associations ou quelques opérations de recensement locales.


Au sommaire
- À cette augmentation du nombre de demandes répond une augmentation du nombre de places depuis 2012-2013, qui reste néanmoins largement en dessous des besoins.

- Le non-recours à leurs droits par les personnes en situation de précarité ou de mal-logement est un phénomène qui engage les conditions de vie de nombreuses personnes et des masses financières importantes.

- Les raisons du non-recours sont multi-factorielles et multi-acteurs en passant par les personnes mal logées, des personnes les accompagnant ainsi que des institutions chargées de leur orientation.
- Ce phénomène touche également le DALO hébergement

Rapport complet >> 
HCLPD
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...