// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite

Dès la création de notre société, nous avons souhaité mettre en place des abonnements simples (sans options) et.... d'un coût très abordable au regard des services apportés. D’autre part, nous avons créé une version simplifiée gratuite à laquelle vous êtes inscrit-e.

Ces derniers mois, nous avons constaté une utilisation disproportionnée des informations fournies gratuitement par ID.CiTé, voire une rediffusion illégale (hors CGU)

Notre existence, la qualité de nos contenus éditoriaux et le développement de nouveaux services dépendent uniquement des abonnements et nous n'avons aucune autre source de financemment. Ce qui fait notre particularité et nous permet de travailler sans la pression d'actionnaires et/ou de partenaires privés.

Tous les services en accès libre
jusqu'à fin 2021


1- Si votre collectivité ou établissement public est abonné à la licence libre de droits d'utilisation et de diffusion, vous connaissez déjà les services qui sont proposés pour un abonnement à un coût très abordable et sans suppléments quel que soit le nombre d’utilisateurs.

2- Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous aviez uniquement accès à la version simplifiée, vous aurez l’occasion de tester la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

3 - Si vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné, contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Nous restons à votre écoute pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90

Merci de votre compréhension

Serge Sentubéry
Gérant / Directeur de publication






Etat civil - Recensement - Elections

Actu - Carte nationale d'identité et recueil des empreintes digitales : mode d'emploi en Bretagne et dans les Yvelines

Rédigé par ID CiTé le 30/11/2016


A partir de maintenant, les éléments recueillis lors d'une demande initiale ou de renouvellement de carte nationale d'identité en Bretagne et dans les Yvelines sont intégrés à la base des Titres électroniques sécurisés.


Cette base contient déjà les données communiquées par les usagers pour leur demande de passeport. Parmi ces données, figurent les empreintes digitales.

Pourquoi ce changement ?
Pour simplifier et sécuriser les demandes de carte nationale d'identité, en dématérialisant les dossiers aujourd'hui transmis par les mairies et archivés au format papier, mais également pour prévenir la fraude documentaire.

Le dépôt d'empreintes est-il obligatoire ?
Oui. Le décret du 28 octobre 2016 prévoit bien l'obligation de dépôt des empreintes du demandeur dans le fichier TES. Toutefois, le ministre de l'Intérieur a annoncé que cette mesure sera finalement facultative lorsque le dispositif sera déployé sur l'ensemble de la France.

Quelle est la situation au 1er décembre ?
Les départements bretons et celui des Yvelines ont été choisis comme sites pilotes pour l'application des nouvelles modalités de délivrance de la carte nationale d'identité. Ils sont donc déjà dans le dispositif définit par le décret du 28 octobre 2016. Les usagers qui déposent une demande de CNI dans ce département et cette région ne peuvent, en conséquence, pas se soustraire à l'obligation de dépôt des empreintes. Ceux qui s’opposeraient à la numérisation et au versement dans une base de données de leurs empreintes sont invités à reporter leur demande de titre, jusqu’à publication du décret modifié.

Et après ?
Les engagements du ministre de l'Intérieur vont donner lieu à modification du décret. Après nouvel examen par la CNIL et le Conseil d’État, cette nouvelle étape de procédure sera intégrée, par modification du décret du 28 octobre 2016. Lorsque celui-ci sera publié, l'usager pourra s’opposer à la numérisation et au versement dans une base de données de ses empreintes, quel que soit le lieu de la demande, y compris dans les Yvelines et en Bretagne.

Ce que dit la loi
Les agents de mairie et agents de préfecture sont tenus au respect de la loi. Ils commettraient donc une illégalité en appliquant une procédure non prévue par les textes, engageant ainsi leur responsabilité.


Ministère de l'Intérieur - Communiqué - 2016-11-29






Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Moteur de recherche

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...