// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Transports - Déplacements urbains - Circulation

Actu - La SNCF pourrait perdre, pour la première fois, une ligne de TER en France

Rédigé par ID CiTé le 09/09/2021



Actu - La SNCF pourrait perdre, pour la première fois, une ligne de TER en France
La région PACA a proposé aux élus de voter en faveur de l’offre du groupe de transports Transdev pour la ligne Marseille-Nice. Il s’agirait de la première ligne ferroviaire régionale qui sortirait du giron de la SNCF.

Pour la première fois, la SNCF est sur le point de perdre une ligne de TER en France, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), dirigée par la droite, ayant proposé, mardi 7 septembre, à ses élus de choisir Transdev pour exploiter la liaison Marseille-Nice. Si les élus régionaux confirment ce choix le 29 octobre, il s’agirait de la première ligne ferroviaire échappant à la SNCF dans le cadre de la mise en concurrence.

Au sommaire de l’article
- Un deuxième lot conservé par la SNCF
Le contrat de concession de dix ans est estimé à 870 millions d’euros.
Avec l’offre de Transdev, «dès 2025, le trafic sera doublé» passant de sept allers-retours quotidiens à quatorze, selon la région, pour «un prix équivalent». Fruit de la fusion, en 2011, de Transdev et de Veolia Transport, Transdev transporte quotidiennement 11 millions de passagers grâce à ses différents modes de transport (autobus, cars, trains).
La région a, par ailleurs, proposé que la SNCF conserve l’exploitation des lignes Azur incluant les liaisons entre Les Arcs-Draguignan et Vintimille (Italie), ainsi que Nice-Tende et enfin Cannes-Grasse, où l’entreprise publique était seule en lice. Ce deuxième lot représente 23 % du trafic régional, et le contrat, également de dix ans, est estimé à 1,5 milliard d’euros. De 69 allers-retours quotidiens, l’offre bondira à 120, affirme la région. L’exploitation doit débuter en décembre 2024 pour ce deuxième lot et en juillet 2025 pour Marseille-Toulon-Nice, le temps d’acheter des trains et de construire des ateliers.

Quatre autres régions y réfléchissent
Quatre autres régions de France ont également annoncé leur volonté d’expérimenter l’ouverture à la concurrence de leur TER : le Grand-Est, les Hauts-de-France, l’Ile-de-France et les Pays de la Loire.
Le Royaume-Uni, un des pionniers de la privatisation des lignes ferroviaires dans les années 1990, a annoncé, en mai, une réforme censée mettre fin aux nombreux dysfonctionnements du secteur, notamment en termes de ponctualité.


LE MONDE >> Article complet

La SNCF écartée pour les TER en région PACA : «Une bonne occasion pour le groupe de se challenger», selon le sénateur Hervé Maurey
Public Sénat >> Article complet
 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?