Menu

// ID CiTé
Information, Documentation, Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Aménagement du territoire

Le devenir des îles de loisirs en région Île-de-France : une ambition et une organisation à refonder

Mis en ligne par ID CiTé le 09/10/2019



Le devenir des îles de loisirs en région Île-de-France : une ambition et une organisation à refonder
La chambre régionale des comptes d'Île-de-France a contrôlé les comptes et la gestion des îles de loisirs de la région Île-de-France au cours des exercices 2013 et suivants. Créées à l’initiative de l’État à partir des années 1960, les douze îles de loisirs, qui accueillent au total près de 3,5 millions de visiteurs par an, surtout l’été, sont situées dans les départements de Seine-et-Marne (Bois-le-Roi, Buthiers, Jablines-Annet, Vaires-Torcy), des Yvelines (Boucles-de-Seine, Saint-Quentin-en-Yvelines, Val-de-Seine) et de l’Essonne (Étampes, Port-aux-Cerises), mais aussi dans le Val-de-Marne (Créteil) et le Val-d’Oise (Cergy-Pontoise). L’île de la Corniche-des-Forts en Seine-Saint-Denis, créée par la région en 2000, demeure inachevée.

L’absence de stratégie globale à l’échelle régionale.
Chaque île est exploitée séparément par un syndicat mixte associant la Région Île-de-France, le département et les communes ou groupements intercommunaux concernés. La Région, qui gère directement l’île de Vaires-Torcy, est propriétaires des îles de loisirs depuis 1996. L’offre d’équipements et de services n’est pas évaluée : depuis 2010, aucune étude d’ensemble sur la fréquentation des îles de loisirs et la satisfaction des usagers n’a été réalisée. La Région qui, de 2011 à 2016, avait pour objectif de conforter les îles comme pôle de loisirs et de tourisme ne les a pas dotées d’un plan d’action ni d’indicateur de résultats.


Un modèle économique et juridique à repenser
La situation financière des îles de loisirs est fragile. Alors qu’elle n’assurent pas le financement de leurs investissements, entièrement pris en charge par la Région, leurs charges d’exploitation ne sont couvertes qu’à 70 % par les recettes des usagers, le solde étant financé par les collectivités concernées.

Le modèle de financement des îles de loisirs doit donc être revu.

De plus, elles pourraient mutualiser bon nombre de fonctions : le suivi des activités, le contrôle de gestion, les relations avec les délégataires, la gestion des ressources humaines, les achats, l’informatique.

Enfin, le risque existe que certains services proposés au public, du fait de leur caractère industriel et commercial, soient assujettis à la TVA. Il convient aussi de revoir des pratiques juridiquement contestables en ce qui concerne l’application de tarifs particulier à certaines catégories d’usagers.
Au total, il convient de réexaminer l’offre d’activités des îles de loisirs en fonction des publics visés. Leur gouvernance doit être refondée en remédiant au cloisonnement de leur gestion.

Cour des Comptes - Rapport complet - 2019-10-08

 




^
Cliquez ci-dessus et recevez votre veille juridique et professionnelle, tous les jours, directement dans votre boîte mail



Les articles les plus lus des 7 derniers jours...

Rubriques détaillées

Organisation et gestion communale
  
Commune - Assemblée locale - Elus 
Coopération intercommunale 
Démocratie locale 
Services publics 
Etat civil - Recensement - Elections 
Funéraire - Cimetière et concessions 
Finances - Fiscalité 
Marchés publics - DSP - Achats 
Affaires juridiques - Assurances 
TIC - Réseaux - Téléphonie 
Communication 


Interventions techniques - Déchets - Eau - Assainissement 
Bâtiments - Equipements sportifs et culturels 
Voirie, infrastructures et réseaux 
Mobilier urbain - Eclairage public 
Espaces verts 
Ateliers - Véhicules - Matériel 
Eau - Assainissement 


Aménagement - Développement durable 
Aménagement du territoire 
Politique de la ville 
Domaines public et privé - Forêts 
Urbanisme et aménagement 
Habitat - Logement - Gens du voyage 
Transports - Déplacements urbains - Circulation 
Environnement - Risques - Catastrophes naturelles 
Energies 


Economie - Emploi - Formation 
Action économique et développement local 
Entreprises publiques locales - SEM 
Emploi et insertion professionnelle 
Formation professionnelle 


Action sociale - Santé - Personnes âgées 
Action sociale 
Santé - Hygiène et salubrité publique 
Personnes âgées

Enfance - Jeunesse - Education 
Enfance - Jeunesse 
Education - Transports scolaires 
Restauration scolaire 
Accueil périscolaire - Accueils de loisirs 


Culture - Loisirs - Tourisme - Sports 
Culture - Loisirs - Patrimoine 
Vie associative 
Tourisme 
Sports - Equipements sportifs - Manifestations sportives 


Sécurité locale - Secours 
Sécurité locale - Police municipale 
Sécurité civile - Secours 


Régions - Départements - Outre-Mer 
Régions 
Départements 
Outre-Mer 


Gouvernement - Parlement 
Gouvernement 
Parlement 


Europe - International 
Institutions européennes 
Action internationale - Aide au développement