// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Action économique - Dév. local

Les entreprises du secteur des foires et salons : une vive croissance et des marges élevées

Rédigé par ID CiTé le 20/03/2019



Les entreprises du secteur des foires et salons : une vive croissance et des marges élevées
En 2016, le secteur des foires et salons dégage 4,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Entre 2006 et 2016, ce dernier progresse en moyenne de 4,7 % en valeur par an, malgré une baisse en 2009. Les clients du secteur sont essentiellement des entreprises et un quart du chiffre d’affaires est réalisé avec des clients étrangers. Le taux de marge moyen est nettement supérieur à celui de l’ensemble des services aux entreprises. Il atteint 30 %, variant peu par rapport à 2006. Près de la moitié de cette marge est investie. Le secteur emploie 14 700 salariés en équivalent temps plein (ETP). Les permanents sont très qualifiés : 45 % sont cadres ou professions intermédiaires (en ETP). Le secteur mobilise également de nombreux salariés en contrat de courte durée lors de la tenue des manifestations.

Une activité tournée vers les entreprises
En 2016, le secteur des 
foires et salons  compte 7 800 unités légales  et dégage un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros. À titre de comparaison, le chiffre d’affaires du secteur de la régie publicitaire de médias s’élève à 8,1 milliards d’euros. Dans ce secteur concurrent, l’activité porte sur la vente et la revente d’espaces publicitaires pour compte de tiers.
L’activité des foires et salons est destinée aux professionnels et/ou au grand public. Elle a en particulier pour but de contribuer au développement des entreprises ainsi qu’à la diffusion des connaissances scientifiques et techniques. Par ailleurs, elle bénéficie à d’autres secteurs tels que l’hébergement, la restauration et les transports.
L’organisation de salons (professionnels ou grand public) et de foires représente 52 % des recettes du secteur et l’organisation de congrès et de séminaires 29 % (
figure 1 ). Les autres recettes sont principalement issues de l’exploitation de parcs d’exposition et de centres de congrès ainsi que d’activités connexes à l’organisation d’événements.

Sommaire
Fort dynamisme de l’activité
Vigueur de l’activité des congrès et des séminaires
Le taux de marge moyen du secteur se maintient à un niveau élevé
Forte hausse des immobilisations
Un secteur modérément concentré
Les entreprises sont spécialisées
Forte proportion de cadres et de professions intermédiaires en ETP
La France se situe au deuxième rang au sein de l’Union européenne


INSEE PREMIÈRE No 1742 - 2019-03-18










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...