// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Santé - Hygiène et salubrité publique

Parl. - Gestion de la crise sanitaire : les maires envoient leurs cahiers de doléances au Sénat (Revue de presse parlementaire)

Rédigé par ID CiTé le 23/04/2021



Parl. - Gestion de la crise sanitaire : les maires envoient leurs cahiers de doléances au Sénat (Revue de presse parlementaire)
La mission sénatoriale sur les effets du confinement et des mesures sanitaires continue ses travaux. Après avoir livré un rapport très attendu sur l’impact des restrictions sur le secteur culturel , les sénateurs vont au chevet des élus locaux et notamment des maires. La chambre représentant les collectivités territoriales cherche à savoir comment ont fonctionné les services de l’Etat au niveau local, comment ils ont interagi avec les mairies, quelles actions ont dû engager les collectivités, et quels sont les coûts engendrés par cette année de crise.

«On travaille sur la question de l’adaptation territoriale», nous expliquait Bernard Jomier (apparenté PS), le président de la mission. Une consultation en ligne vient d’être ouverte pour prendre le pouls des élus locaux. Au-delà de leurs expériences, l’idée est aussi de recueillir leurs propositions. Un questionnaire détaillé leur est soumis sur la plateforme du Sénat, jusqu’au 15 mai. Et il semblerait que les maires aient beaucoup de choses à dire. En une semaine, plus de 1 050 contributions ont déjà été déposées sur la plateforme .

Après plus d’un an de crise sanitaire, c’est d’abord le constat de frictions entre les élus locaux et l’Etat ou de ses services déconcentrés, qui s’impose. Le président de l’association des petites villes de France, Christophe Bouillon (PS), évoque des relations «parfois en dents de scie» entre l’exécutif et les élus locaux.

Le maire de Barentin (Seine-Maritime) regrette une «forme d’infantilisation» qui a pu être observée entre les services de l’Etat et les maires. «On a alterné des phases d’écoute et de coconstruction, avec des phases d’incompréhension totale, voire de tensions. Les élus ne supportent pas une forme de stop-and-go, qui rend difficile la mise en œuvre de décisions. Chacun a en mémoire le protocole des écoles. Le fait de le connaître au dernier moment a compliqué la tâche des maires.»

Au sommaire de l’article
- «Ce dont ont besoin les élus, c’est plus d’anticipation et plus de confiance»
- Des dépenses lourdes engagées par les collectivités
- Un besoin de souplesse dans l’application des directions nationales demandé

Public Sénat >> Article complet
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...