// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Transports - Déplacements urbains - Circulation

SNCF : La reprise du transport de voyageurs doit s’accompagner de l’obligation du port du masque (Commission - Audition)

Rédigé par ID CiTé le 16/04/2020



SNCF : La reprise du transport de voyageurs doit s’accompagner de l’obligation du port du masque (Commission - Audition)
La commission de l’aménagement du territoire et du développement durable a interrogé MM. Jean-Pierre FARANDOU, P-DG de la SNCF, Christophe FANICHET, P-DG de SNCF Voyageurs et Frédéric DELORME, P-DG de Fret SNCF, sur les modalités de gestion de la crise sanitaire par la SNCF et sur les conséquences pour le groupe à moyen et long termes.

La crise a conduit la SNCF à réduire progressivement le service de transport de voyageurs : le trafic a chuté jusqu’à atteindre une offre minimale de 7 % des TGV et 15 % des TER en circulation. D’après M. Jean-Pierre FARANDOU, la reprise sera nécessairement progressive et dépendra des décisions qui seront prises en matière de déconfinement.

Pour l’heure, la SNCF se dirige vers une remise en service par étapes - et co-construite avec les régions - à partir du 11 mai, avec d’abord la remise en circulation d’un train sur deux (progressivement pour les TGV, plus rapidement pour les transports du quotidien) et l’objectif de reprendre une activité normale à l’été.
Dans ce cadre, une vigilance accrue devra être accordée au respect des gestes barrières et au nettoyage du matériel, quitte à devoir réduire le plan de transport. Aussi, le président FARANDOU a plaidé en faveur d’une obligation du port du masque dans les transports ferroviaires, afin notamment de lever les difficultés liées aux règles de distanciation entre les voyageurs. Cette proposition a fait l’objet d’un large consensus auprès des sénateurs, qui souhaitent également que les passagers aient accès à des solutions hydro-alcooliques dans les transports et dans les gares.

S’agissant du transport de marchandises, la filiale Fret SNCF a quant à elle maintenu son activité à hauteur de 60 % du plan de transport pour garantir l’approvisionnement du pays. Un véritable "plan Marshall", déjà nécessaire avant la crise, s’avère aujourd’hui indispensable pour venir en aide à ce secteur fragilisé. D’après M. Didier MANDELLI, "le fret ferroviaire est un mode de transport écologiquement vertueux indispensable à la continuité de la vie du pays. Le plan de relance devra faire de son développement une priorité". La SNCF s’est en outre montrée favorable à l’idée de tenir des états généraux du fret ferroviaire pour préparer l’après crise….


Sénat - Audition - 2020-04-15
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...