// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






TIC - Réseaux - Téléphonie

Actu - " Tout le foisonnement que permet Internet pourrait avoir disparu dans 15 ans " : un interview de Sébastien Soriano, président de l'Arcep pour le site Usbek & Rica

Rédigé par ID CiTé le 31/07/2017


Percée de l'intelligence artificielle, développement des objets connectés, fin du Web tel que nous le connaissons... Sébastien Soriano, patron de l'autorité de régulation des télécoms en France (l'Arcep) se prête au jeu de la prospective avec Usbek & Rica en nous donnant sa vision de l'avenir d'Internet.


En tant que patron de l'Arcep, vous êtes plongés dans des dossiers très technique au quotidien. Pourtant, dans la tribune que vous avez récemment publié dans Le Monde, vous prenez de la hauteur et analysez les lignes de fracture présentes et à venir. Selon vous, quel est l'avenir d'Internet ?

On fait souvent l'amalgame entre le Web et Internet, c'est-à-dire entre un service et une méta-infrastructure. Il est tout à fait vraisemblable que cette infrastructure continue demain à se développer : Internet repose sur une pluralité d'acteurs et sur une architecture décentralisée, et cette architecture ne me paraît pas massivement menacée dès lors que la neutralité du Net est garantie. Elle est structurellement résiliente.

Ce qui me paraît susceptible de changements extrêmement profonds, c'est ce qui se passe au-dessus de cette architecture, et notamment au niveau des équipements terminaux. On vient d'un monde dans lequel on avait un terminal fixe, l'ordinateur personnel, qu'on contrôlait, dans lequel on pouvait installer à peu près tous les logiciels qu'on voulait.

On avait une maîtrise du hardware : on pouvait mettre des briques, ajouter de la RAM, une carte graphique… On pouvait avoir une forme d'intimité avec son équipement terminal, et le customiser.
" Il est possible que dans 15 ans l'ordinateur ait complètement disparu des foyers "

Je pense que ça, dans 15 ans, ça sera devenu ultra-minoritaire. Il est possible qu'à cette date, l'ordinateur ait complètement disparu des foyers. Peut-être qu'il sera plus résilient dans les entreprises…

ARCEP - 2017-07-28








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?