// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Eau - Assainissement

Etat des nappes d'eau souterraine au 1er août 2019

Rédigé par ID CiTé le 14/08/2019



Etat des nappes d'eau souterraine au 1er août 2019
Les niveaux des nappes phréatiques se situent généralement en-dessous des niveaux moyens des mois de juillet. Ces niveaux traduisent une recharge peu abondante, du fait des précipitations faibles et parfois tardives durant l’automne et l’hiver 2018-2019.

Résumé
Durant le mois de juillet, la vidange se poursuit et l’ensemble des nappes du territoire sont en baisse. Ce constat est habituel à cette période de l’année, les pluies infiltrées étant absorbées par la végétation. Cependant, la baisse des niveaux s’est fortement accélérée au cours des deux derniers mois.

Les niveaux des nappes se situent généralement en-dessous des niveaux moyens des mois de juillet. Ces niveaux traduisent une recharge peu abondante, du fait des précipitations faibles et parfois tardives durant l’automne et l’hiver 2018-2019. 

Un nombre marqué de réservoirs affiche des niveaux modérément bas à bas. Les nappes de l’Alsace, de Bourgogne, d’Auvergne-Rhône-Alpes et du sud de Centre-Val-de-Loire présentent des niveaux peu satisfaisants, bas à très bas et parfois proches des minimas enregistrés pour un mois de juillet. Seule exception, les nappes alluviales de Corse profitent des pluviométries excédentaires de mai, ayant permis de poursuivre la recharge, et de juillet. 
Ainsi, malgré des niveaux en baisse en juin et juillet, les nappes demeurent hautes.

Enfin, les niveaux sont globalement très inférieurs à ceux de l’année précédente à cette même époque. La situation est néanmoins moins dégradée que celle de juillet 2017.

Tendances d'évolution
La vidange se poursuit et les niveaux sont orientés à la baisse sur l’ensemble des nappes. Ce phénomène est habituel en période estivale : les pluies s’infiltrant dans le sol sont entièrement reprises par la végétation et sont peu efficaces pour assurer une recharge des nappes.

La tendance à la baisse avait été quelque peu limitée sur certains secteurs par les précipitations printanières. Au cours des mois de juin et de juillet, les épisodes caniculaires et l’absence de précipitations ont fortement accélérés la baisse des niveaux…

BRGM - Communiqué complet- 2019-08-13
Télécharger la carte de France de la situation des nappes au 1er aout 2019

 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...