// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Finances - Fiscalité

L’agence de notation Moody’s attribue une perspective 2021 stable pour les collectivités locales reflétant leur résilience et de solides fondamentaux

Rédigé par ID CiTé le 15/01/2021



L’agence de notation Moody’s attribue une perspective 2021 stable pour les collectivités locales reflétant leur résilience et de solides fondamentaux
En France, la perspective stable attribuée en 2021 aux collectivités locales prend en considération la solidité de leurs fondamentaux, le soutien durable du gouvernement, mais également leur très large accès à des sources externes de financement, relève Moody’s Investors Service dans une étude publiée ce jour.

Moody’s estime que les différents niveaux de collectivités locales continueront, en 2021, à bénéficier des garanties de l’État français pour compenser les pertes de recettes fiscales consécutives à la pandémie. Par ailleurs, la Banque centrale européenne (BCE) va poursuivre durant plusieurs années sa politique monétaire expansionniste et la conjoncture de taux bas contribuera à maintenir un coût de la dette abordable pour les collectivités françaises.

La hausse modérée des dépenses de fonctionnement sera essentiellement impulsée par les coûts supplémentaires générés par la crise du coronavirus. Les collectivités locales doivent continuer à assurer les services publics tout en mettant en œuvre des mesures sanitaires et de sécurité, mais également assumer leurs responsabilités en termes de protection sociale.

Les dépenses d'investissement vont, en 2021, marquer le pas, une évolution attribuable aux effets négatifs - directs et indirects - de la crise du coronavirus sur les programmes des municipalités et intercommunalités, conduisant à une dette stable.

1 Le fort soutien du gouvernement central se poursuivra
Le gouvernement central continuera de soutenir les collectivités locales en 2021, atténuant les pertes de recettes fiscales liées au choc du coronavirus.

2 Les besoins sociaux augmenteront modérément les dépenses
La crise du coronavirus conduira à des dépenses de fonctionnement plus élevées. Les collectivités devront assurer la continuité des services publics, mettre en œuvre des mesures sanitaires strictes et accroître les filets de sécurité sociaux.

3 La performance de fonctionnement restera solide
Les fondamentaux solides des collectivités - notamment des ratios d’épargne brute très élevés - leur procurent une capacité d’absorption aux chocs et une résilience face au choc du coronavirus.

4 L’investissement va ralentir et la dette rester stable
Les dépenses d’investissement ralentiront en 2020-2021, du fait des effets directs et indirects de la pandémie sur les plans d’investissement du bloc communal. La dette se stabilisera par conséquent.

5 L’accès très solide au financement externe persistera
En 2021, les collectivités locales françaises continueront de bénéficier d’un accès très solide au financement externe, dont les financements verts et durables des banques publiques de développement et les émissions obligataires labellisées.

6 Les taux d’intérêt bas contribueront au coût abordable de la dette
La politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) demeurera expansionniste pour plusieurs années et les taux d’intérêt bas contribueront au coût abordable de la dette des collectivités françaises.

Moody's >> 
Note complète


 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...