// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Tourisme

Les hébergements collectifs touristiques en 2018 - Une fréquentation dynamique tirée par la clientèle non résidente

Rédigé par ID CiTé le 11/04/2019



Les hébergements collectifs touristiques en 2018 - Une fréquentation dynamique tirée par la clientèle non résidente
En 2018, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques de France métropolitaine progresse de 2,2 %, soit 9 millions de nuitées supplémentaires. Elle établit ainsi un nouveau record malgré une année marquée par des mouvements sociaux. La hausse concerne tous les types d’hébergement, mais, contrairement à l’année précédente, elle est portée surtout par la clientèle non résidente.

Dans les hôtels, cette année encore, le nombre de nuitées des non-résidents augmente fortement (+ 7,6 %), du fait notamment des clientèles américaine et japonaise, tandis que la fréquentation des résidents se tasse.

Dans les campings, la légère hausse de la fréquentation est également imputable uniquement à la clientèle non résidente (+ 2,5 %), notamment allemande et britannique. La fréquentation des touristes résidents reste quasiment stable.

Dans les autres hébergements collectifs touristiques, en revanche, les nuitées des clientèles résidente et non résidente augmentent.

La fréquentation hôtelière est très dynamique en Île-de-France. Elle progresse, à un rythme néanmoins plus modéré, dans la plupart des régions, à l’exception des régions Nouvelle Aquitaine et Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire
La fréquentation des hébergements collectifs touristiques atteint un nouveau record
Seule la fréquentation des non-résidents augmente dans les hôtels
L’attrait des non-résidents pour le camping se confirme
Les résidents sont toujours majoritaires dans les AHCT
Forte hausse des clientèles américaine et japonaise dans les hôtels
Dans les campings, une fréquentation des non-résidents en hausse sauf pour les Néerlandais
La fréquentation des hôtels et des campings haut de gamme augmente
L’afflux de non-résidents dans les hôtels profite à toutes les régions
Baisse de fréquentation hôtelière en décembre à Paris

INSEE PREMIÈRE No 1747- 2019-04-10
 










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...