// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







TIC - Réseaux - Téléphonie

Plan France Très Haut Débit : du "très haut déni" au très haut dépit ?

Rédigé par ID CiTé le 04/12/2019



Plan France Très Haut Débit : du "très haut déni" au très haut dépit ?
Les sénateurs ont voté une rallonge de 322 millions d'euros pour abonder le reliquat de crédits de 140 millions du Plan France THD, en vue d'atteindre la couverture complète en fibre optique du territoire. Ce montant est calculé très précisément au regard du volume de dossiers déjà présentés à l'Etat et à ses partenaires ou prêts à être déposés dès la réouverture du guichet. Il devrait permettre à la Mission France Très Haut Débit d'instruire les projets et de finir le travail commencé avec succès en 2013 pour un quart des départements français.
L'Avicca remercie les parlementaires qui ont rendu le vote de cet amendement possible, et qui ont par leur débat éclairé la Haute Assemblée sur les enjeux qui se jouent sur nos territoires. L'Avicca salue également le sang-froid des sénatrices et sénateurs qui ont, avec détermination, répondu factuellement aux assertions du Gouvernement.

Il est maintenant indispensable que les Députés, à leur tour, soutiennent nos territoires au lieu de suivre aveuglément des positions arithmétiquement intenables et appuyées par une apparente incompréhension des règles d'engagements budgétaires. Comment soutenir en effet que les 140 millions d'€ suffiront, alors que les seuls dossiers breton et auvergnat, regroupant 8 départements en tout, dépassent à eux-seuls les 300 millions d'€ de demande d'aide ? L'Etat pourrait-il engager plus de crédits qu'il n'en dispose ?

Il est toutefois une hypothèse, certes improbable, où la position de l'Etat pourrait ne pas relever du déni. Ce serait de revoir drastiquement à la baisse les niveaux et conditions de subventions des projets restant à financer. Aussi scandaleuse et aberrante puisse être ce scénario, il semble cependant être le seul à même de justifier la position de l'Etat. Auquel cas ce ne serait plus du très haut déni, mais du très haut dépit... pour tous !


Patrick CHAIZE Président de l'Avicca - Communiqué complet- 2019-12-03

 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...