// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite

Dès la création de notre société, nous avons souhaité mettre en place des abonnements simples (sans options) et.... d'un coût très abordable au regard des services apportés. D’autre part, nous avons créé une version simplifiée gratuite à laquelle vous êtes inscrit-e.

Ces derniers mois, nous avons constaté une utilisation disproportionnée des informations fournies gratuitement par ID.CiTé, voire une rediffusion illégale (hors CGU)

Notre existence, la qualité de nos contenus éditoriaux et le développement de nouveaux services dépendent uniquement des abonnements et nous n'avons aucune autre source de financemment. Ce qui fait notre particularité et nous permet de travailler sans la pression d'actionnaires et/ou de partenaires privés.

Tous les services en accès libre
jusqu'à fin 2021


1- Si votre collectivité ou établissement public est abonné à la licence libre de droits d'utilisation et de diffusion, vous connaissez déjà les services qui sont proposés pour un abonnement à un coût très abordable et sans suppléments quel que soit le nombre d’utilisateurs.

2- Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous aviez uniquement accès à la version simplifiée, vous aurez l’occasion de tester la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

3 - Si vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné, contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Nous restons à votre écoute pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90

Merci de votre compréhension

Serge Sentubéry
Gérant / Directeur de publication






Espaces verts

Actu - Espaces verts - Avis de l’ANSES sur l’impact de pesticides sur les travailleurs agricoles - Ségolène Royal demande le renforcement des mesures visant à protéger les travailleurs devant utiliser des pesticides

Rédigé par ID CiTé le 29/07/2016


L’ANSES a présenté à Ségolène Royal son rapport sur les conséquences pour les travailleurs de l’utilisation des pesticides.


Cet avis est particulièrement critique sur les mesures mises en place pour protéger les travailleurs exposés aux pesticides et formule des propositions selon 5 axes : 
- réduction de l’usage des pesticides pour en réduire l’exposition ;
- produire des données sur les expositions en soutenant les études indépendantes ;
- favoriser l’accessibilité, centralisation et capitalisation des informations ;
- évaluer et agir sur l’environnement technique en intégrant les contraintes des utilisateurs ;
- réorganiser le conseil à l’utilisation des produits phytopharmaceutique pour réduire les expositions.

La ministre de l’Environnement demande le renforcement de l’encadrement réglementaire relatif à l’utilisation des produits phytosanitaires et biocides (…)

Ces actions s’inscrivent dans l’action volontariste de Ségolène Royal vis-à-vis de la réduction de l’usage des pesticides, et l’interdiction des produits et des pratiques les plus dangereuses, et notamment :
- l’interdiction des substances néonicotinoïdes dans le cadre du projet de loi relatif à la reconquête de la biodiversité et de la nature à compter du 1er septembre 2018 ;
- les objectifs de réduction de l’usage des pesticides dans le cadre du plan Ecophyto 2 ;
- l'interdiction de l'épandage aérien ;
- l'interdiction de la vente en libre-service pour les jardiniers amateurs ;
- le zéro pesticide dans les jardins publics et les espaces verts et la mise en place du label "Terre Saine".
- l’instruction donnée aux préfets de protéger les populations vulnérables en cas d’épandage de pesticides.


MEEM - 2016-07-28






Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Moteur de recherche

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...