// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Marchés publics - DSP - Achats

Commande publique : Une dynamique soutenue au premier trimestre 2019

Rédigé par ID CiTé le 03/05/2019



Commande publique : Une dynamique soutenue au premier trimestre 2019
Avec 21,5 milliards d’euros sur un trimestre, la commande publique retrouve presque les hauts niveaux des premiers trimestres des années 2012 et 2013 ; années qui ont été suivies par plusieurs années de chute de l’investissement public local et des marchés de travaux (- 40% entre 2012 et 2016). 

La forte reprise du premier trimestre est principalement portée par les communes et intercommunalités qui représentent près de la moitié de la commande publique globale (collectivités, Etat, opérateurs nationaux, bailleurs sociaux, hôpitaux, sociétés publiques locales). Cette accélération en fin de mandat est conforme au fameux "cycle électoral" mais s’avère particulièrement prononcée en ce début d’année 2019, rendue possible par les efforts de gestion des collectivités et leurs capacités d’autofinancement améliorées. Avec 2,8 milliards d’euros sur un seul trimestre la commande publique des intercommunalités atteint un niveau record et représente les plus fortes progressions en pourcentage.

Les données très fines du baromètre AdCF-Banque des Territoires permettent d’analyser les différentes composantes de la commande publique (marchés de travaux, achats et fournitures, ingénierie, services). L’AdCF constate une interruption de la chute préoccupante des marchés de travaux (neufs, ou renouvellement), même si ceux-ci demeurent à un niveau très bas. Les marchés d’ingénierie et de services restent de leur côté les plus dynamiques. Des recours croissants à l’externalisation de prestations et de services expliquent ces différences. 

Les domaines marqués par les plus fortes reprises de la commande publique globale sont ceux de l’entretien des voiries et ouvrages (+ 500 M€ par rapport au premier trimestre 2018), des bâtiments publics et scolaires (+800 M€), des aménagements urbains (+100 M€), de l’eau et de l’assainissement (+120 M€), de la gestion des déchets (+ 50M€). Des nouvelles baisses sont en revanche constatées dans le domaine du logement social, ce qui confirme largement les préoccupations actuelles des fédérations de bailleurs et de collectivités. 


ADCF - Communiqué complet- 2019-05-02
Région par région, accéder aux évolutions de la commande publique 2012-2018







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...