// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Démocratie locale - Citoyenneté

L’insertion des immigrés, de l’arrivée en France au premier emploi

Rédigé par ID CiTé le 16/11/2018



L’insertion des immigrés, de l’arrivée en France au premier emploi
La moitié de la population des immigrés d’âges actifs (15-64 ans) est arrivée en France avant 1998. Parmi ceux qui sont arrivés à l’âge de 15 ans ou plus, près de la moitié déclarent avoir émigré pour des raisons familiales.

L’immigration se féminise au fil des années et les femmes sont désormais aussi nombreuses que les hommes à venir étudier en France. La population immigrée est de plus en plus diplômée, pour des raisons qui tiennent à la fois aux niveaux d’études plus élevés atteints par les parents et à la poursuite des études en France de personnes arrivées enfants ou comme étudiants.

Quatre immigrés sur dix ne parlaient pas ou peu le français lors de leur premier emploi en France. Un tiers de ceux qui sont en emploi considèrent qu’ils sont surqualifiés. À caractéristiques égales, le sentiment de surqualification dans le premier emploi occupé en France est plus fort parmi les immigrés qui ne parlaient pas le français.

Parmi les immigrés arrivés en France à l’âge de 15 ans ou plus, un tiers de ceux devenus français ont acquis la nationalité dans les cinq ans qui ont suivi leur arrivée.

Sommaire
- La moitié des immigrés d’âges actifs sont arrivés en France avant 1998
- Une immigration principalement pour des raisons familiales
- Des immigrés de plus en plus diplômés
- Des parents aux niveaux d’éducation plus élevés
- Quatre immigrés sur dix parlaient peu ou pas le français lors de leur premier emploi en France
- Un sentiment d’être surqualifié plus fort pour ceux qui maîtrisent le moins bien la langue française
- Un tiers des immigrés âgés de 15 à 64 ans ont acquis la nationalité française

INSEE - 2018-11-08







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...