// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Institutions européennes

Parl. - Succès de la CMP sur la transposition de plusieurs directives européennes dans le domaine des transports, de l’environnement et des finances - le Parlement conforte la France dans ses engagements européens

Rédigé par ID CiTé le 15/09/2021



Parl. - Succès de la CMP sur la transposition de plusieurs directives européennes dans le domaine des transports, de l’environnement et des finances - le Parlement conforte la France dans ses engagements européens
Après un examen dans des délais contraints, les sénateurs et les députés sont parvenus à un accord sur le projet de loi  portant diverses dispositions d’adaptation au droit de l’Union européenne dans le domaine des transports, de l’environnement, de l’économie et des finances lors de la commission mixte paritaire réunie lundi 13 septembre.

Le Sénat se réjouit de ce succès pour ce texte, singulier par sa technicité et la diversité des sujets abordés, qui parachève la transposition de 12 directives et 15 règlements européens dans notre droit national, parfois avec un retard conséquent ou en réponse à des menaces contentieuses. Il s’agit d’un impératif face à l’échéance de la présidence de la France du Conseil de l’Union européenne qui débutera le 1er janvier 2022.

Le Sénat a enrichi le projet de loi de nombreux apports qui ont permis d’assurer un respect strict de la réglementation européenne et d’assurer l’effectivité du texte tout en prenant mieux en compte les besoins des acteurs, en particulier dans le secteur des transports durement touché par la crise économique. "Dans ce genre d’exercice, notre mission fondamentale est traditionnellement de veiller à l’équilibre entre la sous‑transposition et la sur‑transposition : mission accomplie pour ce projet de loi grâce au travail des rapporteurs", a rappelé Jean‑François Longeot, président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable.

Parmi ces apports, la création d’un temps de pause pour les jeunes marins à bord des navires, la garantie de la confidentialité des tests d’alcoolémie dont pourrait faire l’objet le personnel navigant à bord d’aéronefs, ou encore le renforcement de la régulation du secteur autoroutier. Dans le domaine des transports aériens, le Sénat suivi par l’Assemblée nationale a également veillé à consolider les prérogatives de l’Autorité de régulation des transports en matière de contrôle économique et financier, tout en préservant des marges de manœuvre nécessaires à la performance des opérateurs.

En outre, pour répondre au souhait du Sénat, une expérimentation sera ouverte pour permettre aux collectivités territoriales d’émettre des obligations pour leurs projets de financement participatif. Hervé Maurey, rapporteur de la commission des finances, se félicite que l’assouplissement des conditions d’accès des collectivités territoriales au financement participatif, entamé en première lecture au Sénat, ait été conservé à l’Assemblée nationale, également avec l’ouverture du champ des projets éligibles au financement participatif à tous les services publics, hormis les missions de police et de maintien de l’ordre public, ainsi que la possibilité pour les personnes morales d’octroyer des prêts aux collectivités territoriales dans le cadre d’un projet de financement participatif. Ces aménagements sont d’autant plus bienvenus que le financement participatif permet aux collectivités de fédérer la population autour de projets locaux d’intérêt général et offre aux élus un nouveau mode de financement.

L’Assemblée nationale a approuvé la grande majorité des initiatives du Sénat dès la première lecture : sur les 42 articles que comptait le projet de loi initialement soumis au Parlement, 40 % (17 articles) avaient été approuvés sans modification par les députés au stade de la première lecture et 42 % (18 articles) n’ont fait l’objet que de précisions techniques. Ainsi que l’a déclaré Cyril Pellevat, rapporteur de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable : "Je me réjouis du climat de co‑construction efficace dans lequel nous avons travaillé avec l’Assemblée nationale [...] Nous sommes parvenus à un texte d’équilibre"


Sénat - Passage en CMP - 2021-09-14
 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?