// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Emploi et insertion professionnelle

Actu - A quoi va ressembler le revenu d’engagement pour les jeunes voulu par Emmanuel Macron ?

Rédigé par ID CiTé le 23/09/2021



Actu - A quoi va ressembler le revenu d’engagement pour les jeunes voulu par Emmanuel Macron ?
Ce sera l’une des dernières grandes annonces du quinquennat. On devrait bientôt connaître les contours précis du «revenu d’engagement» pour les jeunes. Au sein de l’exécutif, les derniers arbitrages sont en cours. Ils remontent au plus haut niveau, alors que le chef de l’Etat entend faire de la jeunesse un de ses thèmes pour la fin de son mandat et 2022. «C’est 100 % Elysée», résume un conseiller. Emmanuel Macron devrait présenter le dispositif d’ici la mi-octobre.

Ce «revenu d’engagement» «concernera les jeunes sans emploi ou [sans] formation et sera fondé sur une logique de devoirs et de droits», avait expliqué le président de la République, le 12 juillet. Le premier ministre Jean Castex précisait un peu plus, 
le 8 septembre dernier , la philosophie du dispositif : «Un accompagnement exigeant, pour un contrat donnant-donnant, un vrai contrat d’engagement. Il ne s’agira pas d’un RSA jeune, mais d’encourager, de valoriser l’insertion professionnelle et l’activité».

Le «RSA jeune», c’est justement ce dont ne veut pas le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. Bercy regarde aussi le coût de la mesure, au moment où les promesses s’accumulent. Au sein du gouvernement, les visions ne sont pas toujours les mêmes sur le sujet entre le locataire de Bercy et la ministre du Travail, Elisabeth Borne.


Au sommaire
- Coût estimé entre un et deux milliards d’euros par an
- «Jusqu’à 24 mois d’indemnités» ?
- Besoin de recruter dans les missions locales
- «Un amplificateur de la garantie jeunes, qui fonctionnait bien»
- «Il existe des choses sur le terrain. On ne va pas tout réinventer»
- «Supercherie» et «démarche purement électoraliste», dénonce Patrick Kanner
- Le communiste Fabien Roussel propose une «allocation d’autonomie» de 800 ou 850 euros


Public Sénat >> Article complet
 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?